L’organisation des anges (4/5).

Nous avons vu en 1) l’existence des anges en 2) la Création des anges. (2/5) en 3) Qu’est ce qu’un ange ? La Nature des anges (3/5) voici à présent le point 4) l’organisation des anges.

I. Le nombre d’anges.

Les anges constituent un nombre extrêmement grand qui ne peut pas être compté. C’est le sens des myriades, qui est utilisé pour décrire le nombre d’anges dans Hébreux 12:22 et Apocalypse 5:11. En effet, ce dernier verset affirme qu’il existe des myriades de myriades d’anges. Combien cela peut être non spécifié, bien que certains ont suggéré qu’il y a autant d’anges dans l’univers que le nombre total de tous les êtres humains à travers l’histoire (peut-être implicite dans Matthieu 18:10). Il n’y a pas d’augmentation ou de diminution de leur nombre, quel qu’il soit, comme nous l’avons déjà dit, il n’existe pas de procréation chez les anges ( si ce n’est, dans le pire des cas, une action démoniaque qui détourne la Loi de Dieu) .

II. Le fait de leur organisation

Les Écritures parlent d’ «assemblée» et du «conseil» d’anges (Psaume 89: 5, 7), la Bible mentionne leur organisation pour la bataille (Apocalypse 12: 7), dans d’autres passages, il existe des anges spécifiques, comme par exemple l’ange de l’abîme, Apollyon, dirigeant les « sauterelles-humaines » (Apo.9: 11).
On leur donne également a tord ou a raison des classifications gouvernementales, mais tout comme Augustin et Turretin, nous ne savons comment interpréter cette classification en Éphésiens 3:10,  nous nous distinguons de l’église romaine qui a cherché à classer cette organisation de manière hierarchique en s’inspirant d’un écrit controversé attribué à Denys Areopagite (faussement appelé).
Celui-ci il distingue 3 grandes classes hiérarchiques d’anges ( rang élevé [chérubins, séraphins trônes] / rang moyen [ les dominions, les principautés et les pouvoirs] / rang bas [les vertueux, les archanges et les anges]) des données observables dans le livre « Hiérarchie céleste »de ce fameux Denys
. En gros l’église romaine catholique a tenté d’établir la même organisation hiérarchique des anges sur la terre, tout en ne sachant aucunement comment celle-ci pouvait réellement s’organiser dans le ciel.

Ceci dit, et de manière incontestable, nous ne retirons rien à l’idée que Dieu a organisé les anges élus pendant que Satan s’est chargé d’organisé les mauvais anges.

Un point pratique émerge cependant. Les anges sont organisés; les démons sont organisés; cependant, les chrétiens, individuellement et en groupe, ont souvent l’impression qu’il est inutile qu’ils soient organisés. C’est particulièrement vrai quand il s’agit de combattre le mal. Les croyants ont parfois l’impression qu’ils peuvent «faire cavalier seul» ou s’attendre à la victoire sans aucune préparation et discipline préalable et organisée. C’est aussi vrai quand il s’agit de promouvoir le bien. Les croyants manquent parfois le meilleur parce qu’ils ne planifient pas et n’organisent pas leurs bonnes œuvres. Sans pour autant tomber dans les dérives de l’église romaine, nous sommes convaincus qu’une Église organisée est essentielle à l’avancement du Royaume de Dieu et à l’annonce de l’Évangile.

III. Des fonctions différentes au sein de leur organisation.

Il existe des organisations meilleures que d’autres, c’est en cela que l’organisation de l’armée de Dieu est la plus excellente. Il est tout aussi pertinent d’observer qu’il existe des organisations plus ou moins bonnes dans le monde terrestre. Si l’apôtre Paul qui fut élevé au 3ème ciel n’a pas donné d’information claire sur l’organisation céleste, il en a tout de même donnée quelques noms et indications.
L’apôtre s’inscrit dans l’une des organisations terrestres les plus évidentes de tous les âges de l’histoire, l’organisation de l’Empire Romain. On pourrait facilement tendre, en fonction de nos temps et époques, vers une telle compréhension : les gouvernements sont des «trônes» appartenant aux monarques et aux rois (le président de la république) ; les «dominions» (kyriotētes), appartenant aux rois inférieurs (le Sénat) ; les «chefs» (archai) nommés par les rois et les chefs sur les provinces et les villes ( les préfets /maires ); enfin, il y a des «autorités» (exousiai) (à savoir, des magistrats) constituées à la dernière place. Mais impliquer cela au texte d’Eph 1.21 est déjà aller au delà de l’enseignement de Paul, l’approche est pertinente mais totalement fictive, elle s’établit sur des données non observables. 

Nous nous contenterons de simplement énumérés les différentes fonctions d’anges sans y émettre de hiérarchie entre eux.

  • A. L’Archange
    Seul Michael est nommé comme l’un des archanges dans la Bible (Jude 9; 1). Bien que la Parole Vivante ne parle nulle part d’autres archanges, il y a  bien évidemment d’autres anges ayant cette fonction (Daniel 10:13, 1 Th 4.16). Quand Paul dit que la voix de l’archange sera entendue pour le retour de Christ, il ne semble pas ressentir le besoin de nommer cet archange, ce qui soutient la conclusion qu’il y en a bien plusieurs.
    Dans l’Ancien Testament, Michael apparaît comme l’ange gardien d’Israël (Daniel 10:21; 12: 1), qui aidera particulièrement Israël durant son temps de grand trouble à venir. Il dirige les armées angéliques du ciel contre Satan et ses armées de diaboliques (Apocalypse 12: 7). La référence dans Jude 9 à la dispute de Michael au sujet du corps de Moïse indique que Michael avait quelque chose à voir avec l’enterrement de Moïse, qu’il n’avait aucun pouvoir en lui-même pour prononcer le jugement sur Satan, et cela comme une créature, même si puissante Il doit dépendre de la plus grande puissance de Dieu.
  • B. Les princes-chefs
    Le verset de Dan 10:13, se réfère à un groupe d’anges, de ce groupe de princes-chefs, Michael est apparemment l’un des principaux acteurs. Le livre apocryphe d’Enoch nomme Michael, Gabriel, Raphael, Jeremial et Uriel les quatre principaux anges qui ont eu le privilège de se tenir autour du trône de Dieu (9: 1; 40: 9). Il compte aussi sept anges comme archanges (20: 1-7, Tobit 12:15) même si nous ne pouvons pas totalement nous y fier ( les livres apocryphes ne font pas les Saintes-Ecritures).
  • C. Les règles gouvernementales
    1. Les règles ou les principautés. Ces mots, utilisés sept fois par Paul, indiquent un ordre d’anges à la fois bon et mauvais impliqué dans la gestion de l’univers (Romains 8:38, Ephésiens 1:21, 3:10, 6:12, Colossiens 1:16; 2:10, 15).
    2. Autorités ou pouvoirs. Cela souligne probablement l’autorité surhumaine des anges et des démons exercés par rapport aux affaires du monde (Éphésiens 1:21, 2: 2, 3:10, 6:12, Col. 1:16, 2:10, 15; 1 Pi. 3:22).
    3. Pouvoirs. Ce mot souligne le fait que les anges et les démons ont plus de pouvoir que les humains (2 Pi. 2:11). Voir Éphésiens 1:21 et 1 Pierre 3:22.
    4. Lieu de la règle. Dans un endroit, les démons sont désignés comme les dirigeants du monde de ces ténèbres (Éphésiens 6:12).
    5. Trônes ou dominions. Cette désignation souligne la dignité et l’autorité des dirigeants angéliques dans l’utilisation de Dieu dans son gouvernement (Éphésiens 1:21, Col. 1:16, 2 Pierre 2:10, Jude 8).
  • D. Les Chérubins
    Les chérubins constituent un autre ordre d’anges [Satan était chérubin (Ézéchiel 28:14, 16)]. Ils semblent fonctionner comme des gardiens de la sainteté de Dieu, ayant gardé le chemin de l’arbre de la vie dans le jardin d’Eden (Genèse 3:24). L’utilisation de chérubins dans la décoration du tabernacle et du temple peut aussi indiquer leur fonction de gardiens (Exode 26: 1; 36: 8; 1 Rois 6: 23-29). Ils ont également porté le char du trône qu’Ézéchiel a vu (Ézéchiel 1: 4-5; 10: 15-20). Certains identifient les quatre vivants d’Apocalypse 4: 6 comme des chérubins, bien que d’autres pensent qu’ils représentent les attributs de Dieu. Les représentations des chérubins feront également partie du temple millénaire (Ézéchiel 41: 18-20).
  • C. Les Seraphim
    Tout ce que nous savons de ce rang d’êtres angéliques se trouve dans Esaïe 6: 2-7. Apparemment les séraphins étaient un ordre semblable aux chérubins. Ils ont agi comme assistants au trône de Dieu et agents de purification. Leur devoir était aussi de louer Dieu. Leur description suggère une créature humaine à six ailes. Le mot peut être dérivé d’une racine qui signifie «brûler» ou peut-être d’une racine qui signifie «être noble».

IV. Des anges particuliers.

Comme nous avons pu le signaler dans les séries précédentes, les anges ont une personnalité unique et particulière, de la même manière que chaque humain a une personnalité à lui, créé par Dieu. Nous allons étudier quelques exemples :

  • A. Gabriel
    Gabriel semble être un ange important bien qu’il ne soit pas désigné comme  Michael entant qu’archange. Son nom signifie « héros de Dieu », et sa fonction était d’apporter des messages importants de Dieu à plusieurs personnes (Daniel 8:16, 9:21, à Daniel, Luc 1:19, à Zacharie, Luc 1:26, à Marie). Dans l’Aramaic Targoum, il est l’ange à qui l’on attribue la découverte des frères de Joseph, l’enterrement de Moïse et le meurtre des armées de Sennachérib.
  • B. Les Anges avec des relations spéciales.
    Certains anges sont désignés en relation avec une fonction particulière qu’ils accomplissent (apocalypse 14:18, un ange qui a le pouvoir sur le feu, 16: 5, l’ange des eaux, 9:11, l’ange de l ‘ abîme, 20: 1 -2, l’ange qui se lie Satan).
  • C. Les Anges associés aux jugements futurs
    Deux des trois séries de jugements de l’Apocalypse sont annoncées par des anges. Lorsque les anges sonnent des trompettes, les jugements d’Apocalypse 8-9 commencent, et les sept derniers fléaux sont répandus sur la terre par les anges (chapitre 16).
  • D. Les Anges des Sept Églises de l’Apocalypse 2-3
    Chaque lettre est adressée à l’ange de l’église, et ces anges ont été vus dans la principale droite du Christ ressuscité dans la vision de 1:16, 20. Il n’est pas certain que ce soient des êtres angéliques ou les dirigeants humains de ces églises.
    Bien que le mot «ange» signifie clairement messager, il peut se référer à un être surhumain, c’est-à-dire à l’ange gardien de chaque église.
    Ou il peut se référer à un messager humain, c’est-à-dire au chef humain (pasteur) de chaque église (voir Marc 1: 2, Luc 9:52 et Jacques 2:25 pour l’utilisation d’ « ange » comme désignant les êtres humains).

  •  E. Ange de Yahweh
    L’Ange de Yahweh est une Christophanie, c’est à dire une apparence préincarnée de Christ. L’Ange a parlé comme Dieu, s’est identifié à Dieu et a exercé les prérogatives de Dieu (Genèse 16: 7-12, 21: 17-18, 22: 11-18, Exode 3: 2, Juges 2: 1 – 4; 5:23; 6: 11-24; 13: 3-22; 2 Sam. 24:16; Zach.1: 12; 3: 1; 12: 8). Les apparences de l’Ange ont été après l’incarnation du Christ, ce qui soutient les conclusions qu’il était le Christ préincarné.

V.Conclusion.

Parmi les hommes certain ont des dons, des prédispositions artistiques, relationnelles, intellectuelles,  … selon le bon vouloir de Dieu qui les a créé. On pourrait ainsi faire un parallèle en ce qui concerne les anges, à la différence, qui savent sûrement bien mieux que nous, disposer leurs dons à l’avancement et à l’organisation du Royaume de Dieu.