Une question / Jour. D’où vient donc cette corruption de la nature humaine ? [7]

7. D’où vient donc cette corruption de la nature humaine ?

Elle vient de la chute et de la désobéissance de nos premiers parents, Adam et Ève, dans le Paradis (Gen. 3:1-6.) ; par la chute, notre nature a été si corrompue (Rom. 5:12; Rom. 5:18-19. ) que nous sommes tous conçus et nés dans le péché (Ps. 14:2-3; Ps. 51:7).

Une question / Jour. Dieu a-t-il donc créé l’homme si méchant et si pervers ? [6]

6. Dieu a-t-il donc créé l’homme si méchant et si pervers ?
Non; au contraire, Dieu a créé l’homme bon ( Gen. 1:31) et à son image (Gen. 1:26-27; 2 Cor. 3:18.) , c’est-à-dire vraiment juste et saint (Éph. 4:23-24.), afin qu’il ait de Dieu son Créateur une droite connaissance (Col. 3:9-10.), qu’il l’aime de tout son cœur et qu’il vive avec lui dans un éternel bonheur pour le louer et le bénir (Ps. 8).

Une question / Jour. Peux-tu parfaitement aimer Dieu, les autres et toi même [5] ?

5. Peux-tu parfaitement observer tout cela ?

Non (Rom. 3:10-12,23; 1 Jean 1:8,10) , car par nature je suis enclin à haïr Dieu mon prochain et moi même (Gen. 6:5; Gen. 8:21; Jér. 17:9-10; Rom. 7:23; Rom. 8:7; Éph. 2:3; Tite 3:3).

Une question / Jour. Qu’exige donc de nous la Loi de Dieu ? [4]

4. Qu’exige donc de nous la Loi de Dieu?

Jésus-Christ nous l’apprend dans le sommaire qu’il en donne (Matt. 22:37-40; Luc 10:27) : “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force (Deut. 6:5.). C’est là le premier et le grand commandement.
Et voici le second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même (Lév. 19:18; Gal. 5:14). De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes.

Une question / Jour. Combien de choses dois-tu savoir pour vivre et mourir dans cette heureuse assurance ? [2]

2. Combien de choses dois-tu savoir pour vivre et mourir dans cette heureuse assurance ?

Trois.
D’abord, combien sont grands mon péché et ma misère (Jean 9:41; Jean 15:22; Rom. 3:9-10; Tite 3:3; 1 Jean 1:10).
Ensuite, comment j’en suis délivré (Luc 24:46-47; Jean 17:3; Ac. 4:12; Ac. 10:43; 1 Cor. 6:11; Tite 3:4-7).
Enfin, quelle reconnaissance je dois à Dieu pour cette délivrance
(Matt. 5:16; Rom. 6:1-2; Rom. 6:11-14; Éph. 5:8-10; Col. 3:17; 1 Pi. 2:9-12).

[Cette question est le plan du livre le Catéchisme de Heidelberg 1) La misère de l’Homme 2) La délivrance 3) La reconnaissance.]

Une question / Jour. Quelle est ton unique assurance dans la vie comme dans la mort ? [1]

Quelle est ton unique assurance dans la vie comme dans la mort?

C’est que, dans la vie comme dans la mort (Rom. 14:7-9), j’appartiens, corps et âme, non pas à moi-même (1 Cor. 6:19-20), mais à Jésus-Christ, mon fidèle Sauveur (1 Cor. 3:23; Tite 2:14) : par son sang précieux (1 Pi. 1:18-19), il a totalement payé pour tous mes péchés (1 Jean 1:7; 1 Jean 2:2) et m’a délivré de toute puissance du Diable (Jean 8:34-36; Héb. 2:14-15; 1 Jean 3:8) : il me garde si bien (Jean 6:39-40; Jean 10:27-30; 2 Thess. 3:3; 1 Pi. 1:5) qu’il ne peut tomber un seul cheveu de ma tête sans la volonté de mon Père qui est dans les cieux (Matt. 10:29-31; Luc 21:16-18), et que toutes choses doivent concourir à mon salut (Rom. 8:28). C’est pourquoi, par son Saint-Esprit, il m’assure la vie éternelle (Rom. 8:15-16; 2 Cor. 1:20-22; 2 Cor. 5:5; Éph. 1:13-14) et me rend prêt et disposé à vivre désormais pour lui, de tout mon cœur (Rom. 8:14).